L'art de bien nommer son entreprise

Les trois syllabes composant le mot NUMIGI nous collent à la peau! Nous ne les avons cependant pas choisies au hasard. Découvrez le processus que nous avons suivi et les découvertes que nous avons faites en chemin.

   par Bruno Joliveau - 15 mai 2019

L'un des instants critiques du démarrage d’une entreprise, c’est lorsque vient le temps de lui trouver son nom. Outre les aspects sémantiques de base – sens premier, sonorité agréable, mémorisation facile – on s’interrogeait sur ce qu’il doit véhiculer en terme d'image, de valeurs, et ce dans plusieurs langues.

Dans un premier temps, nous avons eu recours à un générateur de nom qui n’est plus en ligne aujourd’hui, mais pour lequel les alternatives ne manquent pas. L’avantage d’un tel outil, c’est de faciliter la recherche au hasard tout en vérifiant que les noms de domaine ne soient pas déjà pris et et que la marque de commerce soit enregistrable.  David a développé un script pour améliorer le processus mais le résultat fut que nous nous sommes retrouvés avec une liste de quelques 1000 mots correspondant à nos critères! C’était très bien... mais beaucoup trop! 

Étape 1 : le brainstorming

L’étape critique fut franchie dans la nuit du 18 au 19 janvier 2018, chez nos amis de EBOX qui nous avaient prêté un local propice à une séance de « remue-méninges ». Bien entendu, nous réfléchissions déjà depuis quelques semaines à nos objectifs et à l’esprit général que nous souhaitions donner à notre future compagnie. Nous nous appuyions aussi sur nos expériences passées – la mienne, notamment, puisque j’avais déjà vécu plusieurs fois cette démarche ailleurs.

Les cinq cofondateurs étaient donc réunis autour d’une grande table, munis d'ordinateurs, bien sûr, mais aussi de cahiers, de crayons et d’un tableau blanc. Laissant de côté la première liste, nous nous sommes d’abord livrés à un brainstorming spontané qui a permis d'affiner nos critères et de jeter sur la table les meilleures idées nous venant en tête. Puis, dans un second temps, nous avons introduit des contraintes précises, comme le rythme syllabique court (pas plus de trois syllabes), une mémorisation facile, etc.

Au terme de l’exercice, le tableau blanc affichait une douzaine de marques potentielles. Puis, après un second tri, il n’en restait plus que trois : NUMIGI, NUMEO et KAEZIO. On a rapidement éliminé le dernier en raison de ses consonnes un peu trop lourdes. Restaient alors NUMIGI et NUMEO, mais NUMIGI l’emportait clairement.

Étape 2 : le nom de domaine


Autre point important : nous tenions à disposer des noms de domaine en .com, .ca, .org, .net et .fr, qui sont les extensions les plus utilisées dans le monde francophone. Tout n’était pas gagné pour NUMIGI! Le numigi.com venait tout juste d'arriver à échéance, mais il pointait encore vers un site Web actif. On a donc continué les recherches de minuit à 3 heures du matin pour nous rendre finalement compte qu’il était enfin libéré. Nous l’avons bloqué immédiatement!

Tant qu’à y être, plusieurs noms de domaine homonymes ou voisins, susceptibles d’introduire des erreurs de saisie, comme le remplacement du « G » par un « J » ou d’un « I » par un « Y », par exemple, ont également été versés dans notre portefeuille de noms de domaine. Dès le lendemain, nous entamions le dépôt de la marque de commerce. Tout allait bien.

Étape 3 : le sondage

Cependant, la décision était importante et nous n’en étions pas encore sûrs à 100%. Trois d’entre nous étaient convaincus, mais les deux autres se montraient plus réservés. Nous avons donc vérifié les résultats que ce mot retournait dans les moteurs de recherche, puis décidé de réaliser un rapide sondage auprès de nos amis, familles, collègues et futurs partenaires.

Entre le 23 janvier et le 23 février, nous avons reçu plus de 220 répondants en provenance de quatre continents. Bien que relativement basique, la plateforme Google Forms s’est avérée efficace!

Parmi les répondants, il y avait une douzaine de nationalités et de langues différentes – français et anglais, bien sûr, mais aussi arabe, espagnol, japonais, italien, mandarin. Étant donné la diversité culturelle du Québec et du Canada, nous voulions éviter toute connotation indésirable dans l'une de ces langues. Plus globalement, nous voulions aussi éliminer les problèmes d'antériorité, de similitude, les collisions phonétiques et autres connotations négatives pouvant s’avérer dommageables au projet. Les résultats du sondage levèrent tout doute dans nos esprits.

NUMIGI : trois syllabes qui nous collent à la peau


Autre point important : nous tenions à disposer des noms de domaine en .com, .ca, .org, .net et .fr, qui sont les extensions les plus utilisées dans le monde francophone. Tout n’était pas gagné pour NUMIGI! Le numigi.com venait tout juste d'arriver à échéance, mais il pointait encore vers un site Web actif. On a donc continué les recherches de minuit à 3 heures du matin pour nous rendre finalement compte qu’il était enfin libéré. Nous l’avons bloqué immédiatement!

Tant qu’à y être, plusieurs noms de domaine homonymes ou voisins, susceptibles d’introduire des erreurs de saisie, comme le remplacement du « G » par un « J » ou d’un « I » par un « Y », par exemple, ont également été versés dans notre portefeuille de noms de domaine. Dès le lendemain, nous entamions le dépôt de la marque de commerce. Tout allait bien.

Chaque répondant au sondage a véritablement joué le jeu. Certains ont eu une imagination débordante et enrichissante sur la vie des Numigiens, de leurs amis et partenaires.

La connotation tribale ainsi découverte nous a probablement influencé dans le développement d'une culture interne nous indentifiant comme des Numigiens, et c'est à partir de là qu'ont commencé à fuser les néologismes que Ruth vous partageait récemment ("Parlez-vous le Numigien?").

Reste l'essentiel: NUMIGI est une bonne marque qui séduit beaucoup, qui est claire, facile à retenir et sur laquelle nous détenons les droits et propriétés numériques qui garantissent sa pérennité.


Et vous, qu'en pensez-vous?
Partagez-nous vos commentaires en cliquant sur l'une des icônes ci-dessous!